journée d'entrepreneure, femme qui travaille, freelance, indépendante

Ma journée d’entrepreneure qui ne vend pas du rêve

Aucune journée ne se ressemble quand on est entrepreneur. Parce qu’on prévoit des choses et que souvent bien d’autres viennent s’y rajouter.

Alors, viens je t’embarque avec moi pour ma journée d’entrepreneure. Une vraie journée qui ne vend pas du rêve.

6h45 : Mon réveil sonne. Une fois, deux fois, trois fois… Il est 7h… bip… bip… J’avoue. Je ne suis pas du matin et je fais durer le plus longtemps possible le temps sous le moelleux bien chaud de la couette. je finis quand même par me lever. Au radar, tant que je n’ai pas mis de la théine ou de la caféine dans mon corps. Hmmm… ça sent bon le pain grillé au beurre.

7h32 : “Maman, maman, je vais mettre mes chaussures. Tu nous déposes à l’arrêt de bus ?” Réponse : “Oui, oui” en même temps que je m’habille à l’arrache avec les cheveux en l’air.

8h47 : Je suis douchée, habillée, j’ai pris le temps d’écouter les infos, de bouquiner mon roman du moment (je te dis tout sur ce livre en PS) et de regarder mes notifications. Je suis prête à attaquer ma journée d’entrepreneure, ma tasse de café fumant à la main.

11h11 : Je m’ébroue, je bouge, je m’étire. J’ai rédigé mon article du jour (enfin, la première version avant la moulinette du SEO, le rajout des images et la mise en ligne dans WordPress et surtout une bonne dose de relecture) tout en chattant un peu sur Messenger avec Léa. Elle s’interroge sur sa communication. Elle ne sait pas trop comment faire pour se rendre visible. On a prévu de se voir pour en parler. Ce sera plus sympa de vive voix et, ça nous fait un prétexte pour jouer les gourmandes ! Je profite de cette pause pour aller me refaire une boisson chaude. Joie ! Il fait un grand beau ciel bleu. Je sens le soleil qui chauffe à travers la fenêtre. Allez, je file relire mon article !

12h53 : Mon article est publié. Yeah ! Entre temps, j’ai eu un prospect au téléphone pour échanger sur son activité. Nous avons calé un rendez-vous mardi prochain et je lui ai promis une ressource par mail d’ici là pour avancer dans ses réflexions. Je n’ai encore jamais vraiment fait ce type de presta. Ca me stresse un peu graaaave, là maintenant. J’ai comme un coup de chaud avec mes doutes. Va falloir que je prépare à fond ce rendez-vous pour me sentir à l’aise le jour J ! Maintenant, à moi, la pause déjeuner maintenant. Au menu ? Le reste du dîner avec un chapitre de mon livre du moment et le lancement d’une lessive (ça fait rêver).

15h26 : Je sors de mon rendez-vous. C’était super intéressant de découvrir l’univers de cette nouvelle cliente, d’apprendre à la connaître et de lui réexpliquer ma méthode de travail. Je rentre à la maison avec un audit à réaliser sur ses réseaux sociaux et son site web. Je me pose pour ramasser mes idées et lui envoyer un mail de synthèse de notre entretien. Je me sens super emballée par cette collaboration !

17h28 : Un “Allo, maman ? Tu peux venir nous chercher à l’arrêt de bus ?” interrompt mes réflexions pour me rappeler à ma réalité de maman. C’est l’heure du coworking en mode devoirs / planification de posts et commentaires sur les réseaux sociaux.

21h14 : C’est la fin du tunnel. Nous avons dîné. Mes ados sont couchés. Ou presque. J’ai étendu la lessive. Reste maintenant la question : je m’ y remets ou pas ? Mon ordinateur me fait de l’œil ^^ Je décide de juste faire le point sur ce que j’ai fait aujourd’hui (facile avec mon bullet journal), mes priorités / rendez-vous de demain et je reporte planifie ce qui n’a pas été fait ou les idées nouvelles que j’ai eu aujourd’hui. C’est le moment où le chat décide de se taper l’incruste pour réclamer un câlin.

22h37 : Ouch. Je me suis fait happer par les réseaux. J’ai voulu vérifier un truc dans mon agenda et, hop, j’ai glissé sur Linkedin et, hop, d’une réponse à un autre commentaire. Je n’ai pas vu le temps filer, je viens seulement de tout fermer. Allez, quelques pages de lecture au lit avant de m’endormir même si “un lit, c’est fait pour dormir” comme me dira sûrement mon voisin gêné par la lumière 😉

Tu l’as compris. La journée d’un entrepreneur, c’est un juste équilibre entre suivre le plan que tu as fixé pour développer ton business, prendre en compte tes impératifs du jour personnels et professionnels, gérer les imprévus et prendre soin de toi.

D’ailleurs, je me rends compte en écrivant ces lignes que je n’ai pas assez bougé dans ma journée. Ca fait partie de mes points d’amélioration. Pas certaine d’en avoir vraiment envie mais soyons honnête : je n’ai qu’un corps et il n’ y a que moi qui peut en prendre soin. Maintenant que j’ai fait le constat, à moi de bouger ! Danser en chantant comme une dingo sur Le dernier jour du disco de Juliette Armanet, ça compte ?

« C’est la fin, le tout dernier…« 

Stéphanie, entrepreneure débutante

PS : Ma lecture du moment est une lecture pour ado. C’est la série Vango de Thimothée de Fombelle. Je suis un peu déçue par rapport à Alma que j’ai dévoré.

PPS : Et là, c’était une journée d’entrepreneure sans devis, sans compta, sans URSSAF, sans relance client, sans prospection… C’était presque une journée cool mais sans la piscine ni le cocktail ^^

PPPS : Si tu veux faire plus ample connaissance, tu peux lire mes autres chroniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.