reseau d'entrepreneurs - se jeter à l'eau, saut, mer, vague

Le réseau d’entrepreneurs, comment je me suis jetée à l’eau

Cher journal, 

Hier, j’ai fait un truc de dingo. je me suis jetée à l’eau. 

J’ai lâché mes stylos, mon dico et mon crapaud pour aller à la rencontre d’autres entrepreneurs en solo.

Bref, j’ai testé ce qu’on appelle un réseau d’entrepreneurs dans le jargon.

Ca faisait quelque temps que je regardais ces rendez-vous tout en restant cachée derrière mes réseaux. Ça avait l’air très sympa mais j’avais du mal à franchir le pas.

Pourquoi ?

Sûrement par timidité, par crainte d’y aller seule sans connaître personne et par manque de confiance en moi. J’allais leur dire quoi à ces personnes que je ne connaissais pas ??!

Bonjour, moi, c’est Stéphanie. Je suis consultante en communication et… je rêve de paillettes et de réaliser de grands projets.

Muuum. “Pas certaine que ça donne envie de faire ta connaissance,” m’a répondu mon syndrome de l’imposteur perché sur mon épaule.

Bon, tu l’as compris. Cette fois-ci, je lui ai dit “Merci. Mais non merci” et je me suis inscrite.

Le Jour J, méga motivée avec mes doutes, je me suis lancée.

En réseau d’entrepreneurs, tu ne bois pas d’eau mais du chocolat chaud

Je me suis retrouvée dans un lieu très sympa. Aux tons chaleureux, avec une déco actuelle mais sans chichi. Avec une bonne odeur de chocolat chaud. Ma voisine avait commandé un muffin. Ca sentait bon le réconfort, comme à la maison. Enfin… je re-commençais à respirer car je me sentais à l’aise.

En attendant que ça démarre, j’ai observé autour de moi. Les gens avaient l’air de se connaître et avoir plaisir à se retrouver. Il y avait aussi des entrepreneurs qui attendaient, comme moi, que ça démarre.

C’est à ce moment-là, que j’ai vu la notification d’un podcast que j’écoute de temps à autres “Arrêtez de prospecter et commencez à réseauter”. Trop beau ce concours de circonstances qui me disait que j’étais dans la bonne direction pour développer – encore plus – mon activité !

réseau d'entrepreneurs, chocolat chaud
Tu la sens la bonne odeur du chocolat chaud ?

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre au niveau du déroulé. Et bien, j’ai été servie !

Nous avons commencé par un exercice assez surprenant en nous questionnant (pour nous-mêmes) cinq fois d’affilée sur « pourquoi je fais ce que je fais ? ». La première fois, c’était facile mais au bout de la troisième, j’ai senti que mon cerveau séchait. Autour de moi, il y avait de la surprise, des rires et j’ai senti que nous étions tous dans la même panade.

Pour la suite, j’ai été tirée au sort pour former un duo avec Léa. L’idée, c’était que j’apprenne à la connaître, qu’elle me partage son pourquoi final et qu’ensuite je la présente au groupe.

C’était très sympa de pouvoir enfin vraiment discuter avec quelqu’un. En plus, nous avons tout de suite accroché. « Un coup de cœur amical « , comme elle a dit en repartant !

Tu le devines. Nous avons donc beauuuuuucoup parlé. Nous avons même largement dépassé le moment où tu partages ta carte de visite et pitches timidement.

En groupe, tu n’es plus solo !

Du coup, au moment de la présenter devant le groupe, il a fallut que je me ressaisisse. J’étais lancée en mode pipelette, moi ! L’entreprise, les enfants, les animaux, mes questions du moment…. Patin couffin.

Mon tour de présenter Léa est arrivé. J’avoue que le stress était revenu. Il fallait s’exprimer devant le groupe. Gloups. En plus, je voulais être à la hauteur de la sympathie de nos échanges !

Bon, j’ai un peu bafouillé, un peu vérifié mes notes mais j’ai réussi la présentation de mon binôme. En plus, le reste du groupe était hyper cool, détendu et les bons mots fusaient pour déclencher de bons vrais rires.

Bref, je me suis sentie bien à cet événement réseau d’entrepreneurs.

J’avoue. J’ai même traîné un peu avant de repartir… tellement je me sentais hors du temps à faire de jolies rencontres et discuter entrepreneuriat.

Bref. Quel bilan je fais de cette première opération réseautage ?

  • Je suis fière d’y être allée seule.
  • J’ai eu un super contact avec Léa qui s’installe en tant que sophrologue. On se reverra. Même ailleurs !
  • J’ai rencontré d’autres entrepreneurs bien sympas.
  • Ca fait du bien de sortir de mon bocal et d’avoir de vrais échanges avec des personnes qui vivent la même chose que moi.
  • J’y retournerai, c’est sûr.
  • Je me suis sentie une énergie de dingue aujourd’hui pour avancer ma to-do-list.

Je crois d’ailleurs que j’ai trouvé mon QG pour mes rendez-vous clients 😉

Stéphanie, entrepreneure débutante

PS : Si toi aussi, tu veux tester un réseautage d’entrepreneurs et que tu es à Orléans, je te recommande La Bulle des entrepreneurs.

PPS : J’ai aussi une pensée pour ma copine Suzie qui dit toujours qu’il faut « choisir son réseau en fonction de son objectif professionnel. » Par exemple, si on veut du développement de chiffres d’affaires pur, on adhère à un réseau qui est focus dessus. Si on veut développer sa posture d’entrepreneur, c’est peut-être un cercle d’inspiration collective qu’il faut choisir…

PPPS : Tu veux mieux me connaître, lis mes autres chroniques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.