atelier en classe-relais

L’atelier en classe-relais

En décembre 2019, j’ai animé un atelier d’écriture auprès de jeunes en classe-relais à Orléans. C’était une première ! Je n’avais aucun repère quant à l’intérêt des collégiens. Seraient-ils à l’aise avec l’écrit ? Auraient-ils envie de rédiger un portrait ?

La réponse est… oui !

Le 140

J’ai choisi de partir des réseaux sociaux et du digital pour leur montrer que l’écriture est partout. Sous toutes ses formes.

Le principe du 140 est fortement inspiré de Twitter et de son ancien format qui poussait à écrire des textes explicites en peu de mots. J’ai donc proposé de rédiger un portrait d’une célébrité en 140 signes c’est-à-dire en comptant toutes les lettre, les espaces et la ponctuation.

J’ai commencé par faire jouer les élèves en leur faisant deviner mes 4 exemples :

1/ je me pose beaucoup de questions. Je vis dans un pays imaginaire. Je sais fabriquer des bonhommes de neige. Vous connaissez Olaf et Anna ?

2/ jeune bergère, j’ai enfilé l’armure pour libérer le Royaume des Anglais. J’ai levé le siège d’Orléans le 8 mai 1429. Je suis morte à 19 ans.

3/ j’ai eu plusieurs métiers : hommes d’affaires et animateur TV. Je suis président depuis 2017. Mes tweets sont commentés dans le monde entier.

4/ je débute avec Psy 4 de la rime. Je sors mon premier album solo en 2007 et enchaîne les succès comme Cosmopolitanie, L’everest et Phoenix.

Tu les as ? 👏🏻👏🏻👏🏻

Eux aussi, ils ont trouvé !

classe-relais
Les post-its sont prêts !

Ils ont ensuite réalisé eux-mêmes le portrait d’une célébrité pour la faire deviner aux autres élèves. Chacun dans leur style, avec leurs mots et leurs références.

Là, ça s’est révélé très drôle ! Car, ils m’ont perdu avec des portraits de rappeurs et de footballeurs. Oui, j’avoue mes lacunes. Je ne sais pas quel vendeur de sushis est devenu rappeur ou quel rappeur porte des dreadlocks et fume.

Un atelier en classe-relais en 2019, des ateliers en classe-relais en 2020 ?

Bref, nous avons partagé un très bon moment dans la bonne humeur. J’ai kiffé de voir leurs sourires et leurs yeux pétiller. Ces élèves en décrochage scolaire ont pris plaisir à écrire des textes courts et certains m’ont même surpris quant à la qualité de leur écriture et orthographe.

Je ne sais pas ce qu’ils retiendront mais ils m’ont appris quelque chose : j’ai envie d’animer des ateliers d’écriture. Merci !

Cet atelier en classe-relais était dans le cadre d’une intervention de la BGE Loiret sur l’entrepreneuriat.

Pour jouer avec les enfants, tu peux aussi écrire des histoires croisées.

A toi en commentaires, quel serait ton 140 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *