écrire

Ecrire, c’est comme…

Tracer des signes graphiques, orthographier, laisser une trace, composer une oeuvre littéraire… sont autant de définitions que propose le dictionnaire pour “écrire”. Découvre ici ses verbes associés (selon moi).

Ecrire, c’est lire 

L’un ne va pas sans l’autre car l’un nourrit l’autre. Lire est une jolie manière d’entretenir son imaginaire, de s’inspirer, de renouer avec son enfant intérieur, de prendre du temps pour soi… Lire permet aussi d’affirmer ses goûts et son style. De se dire “j’aime”, “j’aime pas”. De s’interroger aussi. Sais-tu dire pourquoi tu préfères Harlan Coben à Michel Bussi ? Ou Daniel Pennac à Marc Lévy ? C’est une question de genre, de style, de champ lexical, de connaissances que tu retires de ta lecture, d’émotions ressenties… Donner des réponses te donnera des clés pour ton écriture.

Ecrire, c’est pédaler 

Oui, tu peux te sentir pédaler dans la semoule. Comme lorsque tu es devant ta page blanche en te demandant bien ce que tu vas écrire. Mais, en fait, c’est comme le vélo. C’est quelque chose que tu sais faire. Tu sais forcément coucher les mots sur le papier et aligner les phrases. Après, c’est peut-être un peu rouillé parce que tu n’as pas pris le temps – ou eu l’occasion – de pratiquer récemment. Mais, tu peux te faire confiance et suivre ton élan, les mots vont venir. Crois-moi. C’est la magie de l’écriture !

Ecrire, c’est cuisiner 

Au départ, tu es seul devant tes fourneaux à te demander ce que tu vas préparer avec tes ingrédients. Tu vas choisir un aliment principal et l’agrémenter avec un peu d’herbes, une lichette d’épices… tout en suivant ton inspiration. D’ailleurs si tu as besoin d’un cadre, tu vas chercher une recette mais tu peux aussi suivre ton élan. C’est le même processus pour l’écriture. Soit tu choisis de réaliser un exercice comme le cadavre exquis par exemple, soit tu choisis de suivre ton idée et tu te lances. En mélangeant tes ingrédients, tu testes les associations de saveurs et de textures. C’est pareil en écriture. C’est en expérimentant que tu vas apprendre. Ainsi, tu vas ensuite “goûter” ton texte avant de décider de le “servir” (ou non) à tes lecteurs. D’ailleurs, sais-tu que les grands chefs étoilés ont tous commencé dans la cuisine familiale ?

Jardinage, jardiner, écrire
Ecrire pour cultiver son jardin

Ecrire, c’est jardiner 

Avec l’écriture, tu cultives ton jardin intérieur. Que ce soit en notant tes 3 kifs du jour, en écrivant tes 3 pages du matin, en faisant ta liste de choses à faire pour le lendemain ou, même, en exprimant ton état d’esprit du moment. A ce instant-là, tu es centré sur toi. Tes ressentis. Tes envies. Tes émotions. Et, c’est une belle façon de se connecter à soi-même ! De ne pas s’oublier dans nos quotidiens hyper chargés. Essaie d’être régulier pour en récolter tous les bénéfices.

Ecrire, c’est se dévoiler 

L’écriture débute par l’écoute. L’écoute de soi, l’écoute de son génie et l’écoute des autres. 

Si tu écris pour vider ton cerveau, mettre au clair tes idées ou faire le tri dans tes émotions, tu vas te dévoiler à toi-même. L’écriture permet de mettre des mots sur les maux. Au-delà du jeu de mots, c’est avéré. Tu peux même décider d’écrire et de jeter ta feuille. L’effet libérateur sera assurément au rendez-vous. 

Si tu as envie d’écrire de la fiction, alors suis les idées proposées par ton génie en t’installant régulièrement à ta table de travail. Recommandation de Stephen King et Elisabeth Gilbert (oui, oui) !

Tu peux aussi décider de partager tes écrits que ce soit pour donner de la visibilité à ton projet ou juste pour le plaisir ! Et là, tu es tourné vers ton lecteur. Quelles sont les questions qu’il se pose ? Quels sont ses blocages ?… En partageant tes réponses, tu vas dévoiler ton expertise ou tes centres d’intérêt 😉

A toi en commentaire ! Partage ton verbe associé à l’écriture.

Texte écrit en écoutant la playlist Cocoripop .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *