haïku, écrire des haïkus, haikus

Comment écrire un haïku ?

Cette poésie m’émeut car elle permet en peu de signes (lettres) de faire passer une simple image. Ce poème nous rappelle la beauté du peu et de l’instant qui passe. Il nous ramène dans “l’ici et le maintenant” .

Ce sont les plus petits poèmes du monde. Ils décrivent des moments de la vie de tous les jours.

Il suffit de se laisser guider par un détail, une impression, une beauté de l’instant qui nous touche. C’est là que je fais le lien avec la pratique des 3 kifs par jour de Florence Servan Schreiber.

Les 3 règles à respecter pour écrire un haïku

Pour respecter l’état d’esprit de ces poèmes miniatures, il s’agit déjà d’utiliser des mots simples, du vocabulaire de tous les jours. Il est important que le lecteur “voit” tout de suite votre “image”.

Un haïku contient un “mot de saison”

Il s’agit ici soit de nommer la saison en tant que telle ou de la faire deviner grâce à des indices. Si je te parle de champignons ou de tulipes, tu sais forcément de quelle saison je te parle.

Il peut s’agir de mots issus du champ lexical de la nature ou du monde des hommes comme les fêtes ou la vie quotidienne. Il s’agit en fait d’observer autour de soi car c’est l’endroit où tu te trouves au moment où tu écris ton haïku qui compte.

Ce “mot de saison” donne une atmosphère, un décor à ton poème. 

Mon gite au printemps
parce qu’il n’y a rien 
de rien je ne manque 

Issa

Un haïku est composé de 17 syllabes

C’est une seule et même phrase qui s’écrit sur 3 lignes (en français) et se compose de 3 groupes de syllabes : 5 + 7 + 5.

Elles se comptent grâce aux sons. D’ailleurs, un haïku se récite toujours deux fois car il est vraiment très court. Une syllabe égale un son. Tu peux aussi utiliser des compteurs de syllabes comme Syllaber.

Si le compte n’est pas parfait pour tes premiers haïkus, ce n’est pas grave. L’essentiel, c’est de te lancer et de raconter la magie de l’instant dans ton poème miniature.

Si tu veux te dire que  » le compte est bon », alors, j et’invite à rebondir grâce aux associations d’idées et aux synonymes pour garder ton image tout en respectant les codes du genre.

La musique, le rythme des mots sont aussi très importants.

Lorsqu’elle nage
il semble que sur rien ne s’appuie 
la grenouille

Buson

Un haïku comporte une “coupure”

Cette coupure est une respiration. C’est un temps de silence, une pause entre les lignes de ton haïku. Elle se situe entre la première et la deuxième ligne ou entre la deuxième et la troisième ligne. 

C’est une histoire que tu racontes, essaye de garder de la place pour surprendre ton lecteur. La surprise peut venir de l’utilisation de contrastes ou en créant une résonance grâce à un ordre des mots judicieux.

Tu peux utiliser la ponctuation pour faire sentir cette coupure. Les plus utiles sont le point d’interrogation, le point d’exclamation, le tiret et les points de suspension.

Viens avec moi
jouer ! toi qui es orphelin
petit moineau 

Issa
haïku, écrire, poésie, japon, fleurs de cerisier

La poésie pour jouer avec les mots

Ecrire un haïku, c’est comme une sorte de jeu. Être le plus parlant possible en peu de mots. Il faut donc concentrer son attention sur une seule image et supprimer tout ce qui est inutile.

Il s’agit aussi de travailler son vocabulaire car c’est la précision qui fait la poésie de l’instant.

Le haïku peut exprimer ce que tu veux. L’essentiel étant d’être sincère comme dans cet exemple :

Averse du soir
seule une femme regarde
à sa fenêtre

Kikasu

Je t’invite aussi à y introduire l’humour, à jouer avec la comparaison, l’apposition ou même la répétition pour donner un effet musical.

Amuse-toi aussi à imaginer une conversation, à glisser des onomatopées, à personnifier les animaux, les plantes, les objets…

Tu peux aussi t’appuyer sur les 5 sens (vue, ouïe, odorat, goût et toucher) pour donner du relief à ton image.

Ce sont autant de pistes à explorer si tu te sens bloqué.

A toi en commentaire : Tu es tenté par l’exercice ? Tu te sens prêt à observer les détails concrets, les choses plus petites pour y mettre des mots et ramener ton lecteur dans « l’ici et le maintenant » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *